top of page

A la rencontre d'une prothésiste dentaire

Dernière mise à jour : 2 mai 2023

Aujourd’hui je vais à la rencontre de Catalina NIVAGGIONI, prothésiste dentaire en Corse, qui a ouvert les portes de son laboratoire « Catalinetta Surrisu Corsu » en septembre 2022 au cœur de la ville d’Ajaccio.


C’est un choix mûrement réfléchi et un projet de longue date qui aboutit pour cette jeune entrepreneuse insulaire, qui avait pour objectif premier de développer son activité sur l’île.

Toujours dans cet esprit de travailler pour la Corse, Catalina a choisi ses locaux au cœur de la ville pour redynamiser le centre d’Ajaccio qu’elle aime tant…

« Surrisu Corsu », c’est le slogan qu’elle choisit pour son laboratoire et qui signifie « un sourire Corse, un beau clin d’œil à ma langue maternelle qui met également en avant la production faite en Corse, le savoir-faire made in Corsica » précise Catalina.


Mais comment en est-elle arrivée là ? C’est la question que j’ai posé à notre chef d’entreprise…

« J’ai découvert le métier de prothésiste dentaire dans un salon de l’étudiant à Paris, je cherchais alors un métier manuel me permettant un jour de pouvoir me mettre à mon compte. Venant d’une famille de commerçants et d’entrepreneurs, il s’agissait là de mes leitmotivs. Il était très important pour moi de partir me former, de découvrir et de m’ouvrir un peu plus au monde pour rapporter le meilleurs des savoir-faire dans ma région. J’ai donc fait un premier stage dans un laboratoire pour observer et comprendre le métier et je me suis ensuite lancé dans un BTS par alternance.

J’ai eu de la chance d’intégrer un laboratoire de point qui proposait également des épithèses (prothèses maxillo-faciales), une expérience très enrichissante, et ensuite j’ai découvert le numérique et j’ai réellement fait des pieds et mains pour intégrer l’équipe de Lyra, précurseurs à l’époque de cette technique. »

C’est à ce moment que Catalina va prendre le tournant du numérique, elle va se spécialiser, devenir conférencière pour cette grande marque, pour finalement en faire son activité exclusive.

« Ouvrir un laboratoire exclusif en numérique, c’était le but, mais uniquement si je pouvais le faire chez moi. » Catalina est passionnée et ambitieuse comme toute jeune entrepreneuse, mais les règles sont bien définies : « Je souhaite aussi conserver ma vie de famille et mon confort de vie ».


Elle nous confie avoir pu observer dans son parcours des chefs de laboratoires travailler sans relâche jusqu’à minuit et vivre littéralement pour leur métier, une expérience qui lui a appris à concevoir différemment sa vision du métier…


Quand je lui demande quels sont ses objectifs pour cette année, elle me répond « Evidemment continuer à développer mon activité et embaucher un prothésiste pour avoir un vrai collaborateur dans mon entreprise »


Et sur le moyen et long terme ? « Toujours dans l’optique de l’exclusivité au numérique, je souhaite proposer la prothèse amovible en numérique, une pratique qui se fait de plus en plus et qui fonctionne très bien. Cette technique offre de nombreux avantages aussi bien pour le praticien que pour le patient. Dans des cas bien précis elle permet de réduire les étapes, et le confort de la prise d’empreinte avec la caméra numérique est incomparable ».


J’ai donc demandé à notre prothésiste pour conclure cette interview, un conseil qu’elle donnerait à tou(te)s les assistant(e)s dentaires : « La communication entre le laboratoire et les équipes dentaires est primordial ! Elle est gage d’un travail de qualité et c’est la clé de la réussite ! ».


Je tiens à remercier Catalina pour cet échange, ce partage d’expérience sur ce métier de prothésiste dentaire qui est indissociable de la profession d’assistant(e) dentaire.


Une rencontre vraiment enrichissante et encore un portrait d’une jeune entrepreneuse qui démontre par sa détermination et sa volonté que l’aventure est possible lorsqu’on s’en donne les moyens !


A très bientôt pour une nouvelle rencontre auprès des acteurs du dentaire !


Lucie LEFEBVRE

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page