Cabinet dentaire éco-responsable, utopie ou réalité ?

A l’heure où la planète souffre de l’effet de serre, où l’enfouissement de déchets est de plus en plus problématique, la pratique éco-responsable est dans tous les foyers !

Mais est-ce pris en compte par les professionnels ? Je me pose la question des cabinets dentaires en général, ont-ils déjà opté pour une pratique plus écologique ou est-ce à ce jour réellement irréalisable ?


Je me suis donc penchée sur le sujet, fait de nombreuses recherches, je suis allé à la rencontre des équipes dentaire et j’ai pu m’apercevoir que malheureusement ce n’est pas encore un reflexe ni une ligne de conduite. Par exemple, une assistante dentaire m’a rétorqué ceci : « Mais comment être écolo quand on doit utiliser 15 produits chimiques différents pour nettoyer le cabinet et les instruments ? »


Je me suis donc posé la question : est-ce une problématique de moyens ?


La réponse est non. Les outils, process, matériaux sont là, mis à disposition des professionnels de santé, comme certains laboratoires qui propose à ce jour des produits qui sont respectueux de l’environnement.

Désinfections et décontaminations en répondant aux caractéristiques strictes d’hygiène et d’asepsie optimales tout en étant biologique, c’est donc possible !

J’ai alors proposé à cette même assistante la gamme de produit et elle m’a justement répondu : « Ça doit couter une fortune ! »

J’ai donc fait un comparatif pour vous car le bio est souvent associé à un prix élevé. Il s’avère, au risque de vous surprendre, les produits ne coutent pas plus cher : le produit biologique est plus concentré, et il nécessite donc une dilution moindre, ce qui lui permet de s’aligner aux prix du marché quand on ramène au coût/dose !

Il faut aussi savoir que de nombreux fournisseurs dentaires proposent des dispositifs médicaux recyclés et recyclables, des kits d’instrumentation, des gobelets, des aspirations, qui sont pour certains à usage unique, tout en étant respectueux de l’environnement !


Donc si ce n’est pas une problématique de moyen, c’est peut être une contrainte liée à l’activité ?


« Des plannings chargés, trop de patients à voir, la course quotidienne, on ne peut pas penser à l’environnement » me confie un chirurgien dentiste. Je comprends tout à fait la surcharge quotidienne, mais il y a des solutions qui permettent à la fois de réduire la consommation et d’avoir un quotidien plus serein.

Le regroupement d’actes est une option que vous pouvez envisager pour vous inscrire dans une démarche éco responsable car moins d’instruments et moins de stérilisation.

Mais pas que, moins des patients par jour implique automatiquement, une réduction d’émission de CO2 par la diminution des trajets patients, et oui j’ai pensé à tout !


Je ne dis pas qu’en utilisant uniquement des aspirations recyclées ou scannant 4 documents par jour vous allez à vous seul sauver la planète !

Je dis qu’en changeant ses habitudes et sans rajouter de contraintes au quotidien il est tout à fait possible d’opter pour une pratique verte dans un cabinet dentaire.


Des petites choses comme la dématérialisation, la réduction de la pollution numérique par une meilleure gestion de la boite mail, sont également des principes qui participent favorablement à cette démarche d’amélioration.


Chaque cabinet dentaire et je dirais même mieux chaque acteur du dentaire (secrétaires, assistantes dentaires, aides dentaires, chirurgiens dentistes) peut dès demain changer ses pratiques et être acteur dans cette démarche éco responsable.


Toujours dans la même optique, je me suis également fait la réflexion de la gestion des déchets ? Est-il possible d’intégrer le tri sélectif au cabinet ? Ou est-ce réellement inconcevable ?


Je vais partir en investigation pour répondre à cette nouvelle question et reviendrais vers vous avec une étude de terrain approfondi !


Mais tout me laisse à penser que rien n’est impossible !

Lucie LEFEBVRE

Fondatrice FPL Formation

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout