top of page

A la rencontre d'une assistante dentaire en formation !

Mettre en avant une assistante en formation qui mène de front son quotidien au cabinet et sa formation était pour moi une évidence, car c’est un statut inconfortable celui qu’on nomme vulgairement « le contrat pro ». Et pourtant, chers collègues, nous sommes tous passés par là !

J’ai eu la chance de rencontrer Sara, une assistante pleine de vie, de détermination et surtout d’ambition qu’elle a bien voulu partager avec moi lors de cette interview. Encore un échange enrichissant qui je l’espère va permettre à de nombreuses assistantes de s’identifier et de se projeter.

Sara débute dans un cabinet spécialisé en implantologie et esthétique du sourire où elle exerce depuis 3 ans. Comme nombre d’entre nous, elle débarque dans le dentaire par hasard en étant totalement néophyte. « Mais la chance que j’ai eue, c’est d’arriver dans le bon cabinet, les premiers jours ma principale crainte était la vue du sang, mais finalement pas de malaise, pas de difficulté avec la chirurgie... C’était rassurant, je me suis dit “je peux continuer”. Mais d’autres doutes s’installent, j’avais peur de ne pas être compétente, de ne pas réussir à assimiler les termes, les protocoles... J’ai finalement surmonté ces craintes une à une grâce au praticien qui m’a fait confiance et m’a accompagnée dans ma prise de poste. Également conférencier et formateur, il est très pédagogue, très organisé, tout est “timé” au cabinet : il n’y pas la place à l’improvisation. C’est une vraie chance de faire ses premiers pas dans le métier avec un dentiste comme le mien.


Il a pris le temps de me former à sa pratique, de me donner les bases de la dentisterie et de me pousser à être rapidement opérationnelle. Pour vous donner un exemple, on fait un Briefing de la journée tous les matins, on étudie les cas de chirurgie ensemble avant chaque intervention et maintenant on n’a presque plus besoin de se parler, on se comprend d’un simple regard !

La chirurgie c’est ce que je préfère. Au bloc je participe vraiment aux soins, je suis actrice et chaque intervention est différente et riche d’enseignements. Bon, j’ai eu mon baptême du feu, l’hémorragie gisante, qui m’a paru une éternité alors que la petite artériole a été clampé par mon praticien stoïque en 30 secondes chrono, les 30 secondes les plus longues et éprouvantes de ma vie d’assistante ! »

C’est merveilleux de constater à travers le discours de Sara la complicité, la synergie d’un binôme fusionnel et complémentaire.



Sara est basée sur la région Ajaccienne, où la problématique de la formation est directement liée à l’insularité : pas d’organisme dispensant le titre d’assistante dentaire sur la Corse du sud quand Sara commence, elle début donc sa formation à Marseille après un an en cabinet et se retrouve contrainte de prendre l’avion une fois par semaine pour suivre sa formation, un beau périple pour obtenir son diplôme !

Finalement, elle put terminer sa formation à Ajaccio à l’ouverture de l’ESAD en septembre 2022. « Le format du contrat pro est vraiment adapté à la pratique, on n’a pas l’impression d’être à l’école, on apprend des notions théoriques et on les met en pratique au cabinet. J’avoue que débuter la formation en même temps que la prise de poste aurait été un plus pour m’aider à mieux assimiler les bases, l’instrumentation, les protocoles et le B.A.BA du dentaire finalement ».



Sara souhaite aujourd’hui se fixer de nouveaux objectifs, la validation de sa formation n’étant que la première étape dans son parcours. Le métier d’assistante lui a permis de découvrir aussi la conception et la réalisation prothétique. Elle maquille ses premières couronnes CFAO et découvre une réelle attirance pour le coté manuel et esthétique du métier de prothésiste.



« Redonner le sourire au patient en réalisation des prothèses qui leurs correspondent esthétiquement, mais qui sont également cohérentes avec leur personnalité, je trouve que c’est un beau challenge et quand c’est réussi c’est vraiment gratifiant ! »

Jeune carriériste d’à peine 30 ans, Sara trouve que le métier d’assistante dentaire est quelque peu cloisonné en perspective d’évolution, l’administratif ne l’attire pas, le management non plus, elle trouve que le métier de prothésiste offre plus d’opportunité…

Un poste qu’elle pourrait occuper en parallèle de son activité d’assistante dans le même cabinet, une opportunité unique qu’elle souhaite saisir dès l’obtention de son diplôme !

Quel portrait rafraichissant et plein d’espoir pour toutes les assistantes dentaires qui doutent encore de leurs capacités à évoluer, à faire des choix et à oser le changement !

Assistantes, vous ne vous épanouissez pas dans un cabinet, vous n’apprenez rien, vos collègues ne vous accompagnent pas, vous n’avez aucune reconnaissance et vous ne faites que de la stérilisation et du ménage, changez de cabinet, ce n’est pas ça le métier…



Une assistante dentaire c’est l’interlocuteur privilégié du patient, la voix rassurante, c’est la 3e et la 4e main du chirurgien-dentiste, c’est un acteur essentiel au bon fonctionnement du cabinet.


Si vous aussi, vous êtes en formation, accrochez-vous car ce n’est que le début de votre carrière, apprenez encore et encore et restez pro-active. Le métier est sur le point d’évoluer, le niveau 2 n’a jamais été aussi près du but !

N’oubliez pas, pour bien évoluer il faut être dans le BON CABINET ce n’est pas moi qui le dis c’est Sara… Alors pensez- y !


Lucie LEFEBVRE

FPL Formation

*Photo non représentative

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page