top of page

A la rencontre d'une assistante ODF

Aujourd’hui je vais à la rencontre d’Eve, assistante dentaire diplômée depuis 20 ans et spécialisée en ODF (orthopédie dento-faciale), qui nous a accordé un peu de son temps pour cette entrevue.

Rencontrer une assistante en orthodontie me tenait à cœur, car c’est LA SEULE SPÉCIALITÉ reconnue dans notre belle profession d’assistant(e) dentaire.

Un diplôme commun, une formation commune pour devenir AD mais un quotidien bien différent !

L’orthodontie implique une organisation de travail spécifique car c’est un rythme bien différent de l’omnipratique. Beaucoup de patients par jour, des rendez-vous souvent courts, des actes et un plateau technique spécifiques…

Niveau administratif ça n’a rien à voir, la facturation se fait pour un traitement actif par trimestre ou semestre avec une nomenclature à part : la NGAP.

Vous avez vu en quelques lignes, j’ai pu vous exposer les grandes différences de pratique. Mais mon objectif avec ce portrait est de faire découvrir l’orthodontie au plus grand nombre, en partageant l’expérience d’une assistante spécialisée en ODF.


Alors revenons à Eve. Chargée de mission dans l’insertion, elle souhaite effectuer en 2003 une reconversion professionnelle et se tourne vers le dentaire, un secteur qui ne lui est pas totalement inconnu… car elle est fille de dentiste !

Elle fait donc sa formation initiale au CNQAOS de Marseille et exerce en omnipratique pendant 10 ans.

Assistanat au fauteuil, travail à 4 mains, stérilisation, administratif… un quotidien des plus classiques ! Elle s’épanouit dans son métier d’assistante dentaire qu’elle maitrise parfaitement, puis une nouvelle opportunité se présente dans un cabinet en orthodontie…

Une nouvelle expérience qui commence, mais comme le dit si bien Eve : « Ces 2 pratiques sont complémentaires et elles ne sont pas distinctes : l’omnipratique gère la santé de la denture, du parodonte et l’orthodontie son positionnement et sa fonctionnalité »

Et elle n’a pas tort. Prenons un exemple : un composite refait sur une centrale après un traitement ODF peut modifier l’occlusion (même de façon infime), et aura pour conséquence directe une malposition qui va vestibuler cette même dent et in fine avoir un impact sur l’arcade dentaire…

Son employeur souhaite dans un premier temps la former en interne (il préfère la « former à (s)a pratique »). Eve, 10 ans d’expérience dans le dentaire mais novice en ODF, découvre jour après jour cette spécialité passionnante et enrichissante.

Rapidement, elle va se passionner pour cette pratique. « Ce qui me plait en ODF, c’est que cette spécialité aborde le patient dans son ensemble : sa croissance, son évolution, son hérédité mais aussi l’équilibre postural… ».

En plus de l’aspect technique, elle apprécie également de travailler au quotidien avec une patientèle plutôt  jeune (enfants et ados essentiellement). « J’aime créer un lien de confiance avec les jeunes patients » nous confie Eve.

L’assistante met à profit sa pédagogie et travaille en totale complémentarité avec le praticien pour permettre une bonne continuité des soins. La prophylaxie et les séances de motivation à l’hygiène sont essentielles pour faire progresser les patients en matière d’hygiène dentaire « Sans hygiène, l’orthodontie n’est pas envisageable » précise-t-elle.

J’ai ensuite demandé à Eve quelles étaient, selon elle, les qualités nécessaires pour être une assistante dentaire en ODF :

« Etre organisée, c’est indispensable avec le volume de patients qu’il y a au quotidien !  Savoir anticiper avec le praticien mais également en stérilisation.  Aimer communiquer avec les patients, aussi bien avec les enfants, les ados, mais aussi les parents ou adultes souhaitant un traitement esthétique, plusieurs profils auxquels il faut s’adapter… »

Puis elle ajoute «Il faut aussi aimer travailler en équipe, les cabinets d’orthodontie ont souvent plusieurs assistant(e)s pour pouvoir fonctionner sur plusieurs fauteuils et ainsi absorber des journées avec  en moyenne 35 patients/jours. Ce sont des semaines qui ne sont pas de tout repos mais loin d’être monotones. Par exemple la semaine dernière une maman est venue au cabinet pour refaire un appareil dentaire pour son fils, car son chien l’avait mangé ! »

Des situations plutôt cocasses qui font partie du quotidien mais qui imposent automatiquement d’être une bonne communicante avec les patients, en prônant la bienveillance mais également la discipline et la rigueur !

Vous l’avez compris, être assistante dentaire en cabinet d’orthodontie nécessite d’être structurée, organisée et surtout d’être patiente !!!!

Un conseil pour nos assistant(e)s qui souhaitent découvrir l’ODF ?

« C’est une spécialité passionnante et si vous vous intéressez au métier, vous allez apprendre énormément de choses qui sont totalement en lien avec ce que vous avez pu observer ou étudier en omnipratique… Surtout pensez à bien vous organiser pour ne pas vous faire déborder dans la journée, car c’est vite arrivé !

Et pour finir, misez tout sur la communication et plus particulièrement sur l’échange avec les parents qui ont souvent du mal à comprendre le fonctionnement en orthodontie. Habitués à la consultation classique,  ils paniquent facilement quand leur enfant n’est reçu que 2 minutes toutes les 6 semaines... »

Encore un grand merci à Eve pour son partage d’expérience.

J’encourage les assistant(e)s dentaire à découvrir cette spécialité qui permet de comprendre énormément de chose sur la croissance, la fonctionnalité, l’anatomie dentaire et osseuse.

C’est a mon sens indispensable pour ensuite mieux comprendre la cavité buccale et son fonctionnement  et ça devrait VRAIMENT être intégré au parcours de formation initiale d’une assistant(e)dentaire, tout comme l’implantologie !!!! !

A l’heure d’aujourd’hui c’est encore trop peu développé dans le parcours de formation, c’est tellement dommage  !!!!!

N’hésitez pas à solliciter des stages en ODF, ou à demander à faire des immersions dans des cabinets avec lesquels votre praticien travaille pour découvrir un nouvel aspect du dentaire, ça vous rendra encore plus performant(e)  et polyvalent(e), et c’est  tout ce qu’on AIME !

 

 

Lucie LEFEBVRE

Fondatrice FPL Formation

Posts récents

Voir tout
bottom of page